Now she walks through her sunken dream
To the seat with the clearest view
And she’s hooked to the silver screen
But the film is a saddening bore

David Bowie – Life on Mars?


« L’humour est un art d’exister »

Hier soir, je suis allée voir le spectacle d’Alex Vizorek « Alex Vizorek est une œuvre d’art ». Je dois dire que je ne savais pas trop à quoi m’attendre, n’étant absolument jamais allée voir un spectacle de stand up (à 34 ans, oui…) et ne voyant pas vraiment comment on peut être drôle tout en parlant d’art.

L’art, ça ne me parle pas trop, je ne me considère pas vraiment comme mélomane, et ce, dans aucun domaine. J’admire vraiment les gens qui peuvent passer une bonne soirée en regardant un film en noir et blanc avec 10 minutes de dialogue sur 2h de film, ceux qui ont lu Proust, ceux qui sont dingues de littérature russe, ceux qui voient vraiment le message qu’a voulu transmettre l’artiste en peignant cette toile:

 

Photo tirée de ma collection personnelle de « croûtes » que j’ai pu voir au MOMA à NYC.

Photo tirée de ma collection personnelle de « croûtes » que j’ai pu voir au MOMA à NYC.

World against me

Ainsi, ça commence bien quand… en arrivant au parking, (le spectacle se passait dans la salle d’un lycée), ya un mec de la sécurité qui fait arrêter la bagnole, pour nous demander ce qu’on fait la, « ben on vient voir Alex Vizorek ». Genre le gars il croit qu’on se pointe comme ça sur le parking d’un lycée privé un samedi soir par hasard ? Je passe aussi sur le fait qu’il nous a appelé « monsieur madame » je ne sais pas encore qui de ma pote ou moi doit être la plus vexée.

Puis, on arrive dans la salle, je me dis 1/ putain c’est des chaises même pas rembourrées, dans 10  minutes je vais commencer à devenir chiante 2/ qu’est ce que fout Jésus au dessus de la scène ? 3/ ils ont fait venir les pensionnaires de la maison de retraite d’à côté ??

Live, Love, Laugh

Pour en revenir au spectacle, je dois dire que j’ai été agréablement surprise, j’ai beaucoup aimé le sketch sur les cymbales, même s’il pose une question dont on se contrefout: à savoir comment une personne normale peut choisir de devenir cymbaliste. Même si l’humour n’est pas toujours très fin, et les jeux de mots un peu pourris, j’ai plutôt apprécié le style « boy next door » d’Alex Vizorek.

Avec mon amie, notre sketch favori à été celui de la statue, est-ce parce que c’est le seul ou il est silencieux ? Est-ce parce qu’il vire son fute pour porter une toge ? Pour celles qui ont vu le spectacle, vous êtes vous vraiment demandé s’il ne portait rien sous son drap ? Personnellement, moi je me suis demandé s’il portait un caleçon de couleur claire, afin que ça ne se voit pas au travers du drap, parce que ça, ce n’est vraiment pas chic. Et comme d’où j’étais je ne voyais pas le bas de son corps, j’ai pas pu vérifier si on voyait quelque chose ou pas. Désolée.

L’éternité c’est long surtout vers la fin

Malgré un bon rythme, Alex Vizorek m’a perdue au moment de son sketch sur Bergson, est-ce que parce que rien que le nom de Bergson me colle de l’urticaire depuis mon année de terminale ? Ou alors est-ce que parce que je me disais « bon c’est bientôt fini la ce siège me fait mal au cul » ? Toujours est-il que j’ai bien décroché, j’ai pas compris ou c’était drôle, et c’est peut être la, que j’aurais du pouvoir prendre le cerveau d’Alex Vizorek (ceux qui ont vu le spectacle comprendront).

Car mon cerveau, dans ces cas la, il part totalement en vrille, je me mets à penser n’importe quoi, à observer les gens, imaginer leur vie, et là je suis la sans y être vraiment. Je ne me demande plus pourquoi j’ai fait des études médiocres, j’ai une capacité de concentration plus que limitée…

Pour conclure, malgré mes quelques décrochages, courrez voir Alex Vizorek, parce que vraiment qui regarde encore danse avec les stars le samedi soir, hum ?

bandeau_145421